Le jeu de rôle pour sortir d’une relation conflictuelle

Par 3 janvier 2018S'épanouir
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

relation conflictuelle

Retranscription du PODCAST (écouter le podcast ci-dessus ou cliquez sur PLAY)

Qu’est-ce qu’on entend par relation conflictuelle ? Il se peut, qu’à un moment donné de notre vie privée ou professionnelle, on ait affaire avec une personne avec qui ça se passe moins bien. On aimerait bien l’éviter, qu’elle ne se retrouve pas sur notre chemin mais parfois on ne peut pas y échapper.

Pourquoi ? et bien tout simplement parce que c’est une personne avec qui devez créer une relation.

Il peut s’agir d’un client, d’un collègue, d’un_e membre de la famille, un_e colocataire, bref quelqu’un avec qui vous devez faire en sorte que ça se passe bien.

Alors comment fait-on pour sortir de cette relation conflictuelle ou au moins se donner le courage de faire les premiers pas pour que ça se passe mieux ?

Moi ça m’est clairement arrivé, je me suis retrouvée avec une personne avec qui ça ne se passait vraiment pas bien, pendant toute une période.

Et c’était très difficile pour moi de faire en sorte que ça se passe mieux.

Jusqu’au jour où j’ai eu une idée et que je l’ai appliquée et ça a fonctionné.

Cette idée, cette astuce, je me suis rendue compte plus tard que beaucoup de personnes la pratiquait avec l’hypnose ou la méditation.

En fait il s’agit d’utiliser une image ou une vision pour, par exemple, dans le cas de l’hypnose arrêter de fumer ou pour la méditation, d’être plus calme.

Ce sont des images qui vont aider à ce qu’on développe de nouvelles facultés, très difficiles à acquérir pour nous. Parce qu’il y a pas mal d’émotions en jeu, des choses comme ça.

Donc moi ce que je me suis dit, c’est que j’allais imaginer cette relation conflictuelle comme un jeu de rôle.

Première relation conflictuelle

relation conflictuelle

La personne avec qui ça se passait mal, je me suis mis en tête de changer son apparence physique. J’imaginais un animal à la place. Et comme dans ce cas-ci c’était vraiment difficile avec cette personne, je me suis imaginée un lion. Un lion avec une blessure et en colère.

Alors chacune imagine ce qu’elle veut, moi la culture Walt Disney a fait en sorte que des animaux avec des expressions humaines ça marche bien.

Revenons au lion : on ne peut pas l’approcher mais on peut en tout cas trouver des actions à faire pour améliorer sa situation. Alors pour moi, faire ces actions-là, ce n’est pas facile. Me dire, “aah je vais faire une bonne action pour cette personne”, c’est chaud parce que voilà, j’étais en conflit. Donc ces actions devaient représenter cette difficulté. Dans le cas du lion, c’était de lui donner un gros steak. Donner un gros steak au lion blessé ce n’est pas une action que j’imagine être facile.

Sur une feuille je note, c’est quoi les steaks pour cette personne-là ? donc ça va être des petites actions à faire pour soulager sa journée. Et en sachant trouver le juste degré parce que par exemple, prendre la personne dans ses bras et dire que tout va bien ce n’est pas possible. Avec le lion blessé ce n’est pas possible non plus.

Voilà pour la première relation conflictuelle.

Deuxième relation conflictuelle

relation conflictuelle

J’ai fait ça avec une deuxième personne où là j’imaginais plutôt un petit oiseau qui est un peu nerveux, un peu frustré et qui s’excite un peu dans tous les sens, et en colère aussi. Même si cette personne-là m’énervait aussi, j’ai dû faire en sorte que ça se passe mieux.

Et donc pour moi, les actions à faire pour que ça se passe mieux, c’était un autre degré qu’avec le lion, c’est pour ça que la morphologie a changé au niveau de l’animal. Il s’agissait d’actions plus légères, des petites graines à donner à l’oiseau du style, donner un peu plus de nouvelles sur la journée… C’était des petites graines qui ont fait que très vite, la relation a pu être améliorée. Alors qu’avec le lion ça prenait plus de temps.

Dans les deux cas, j’ai adoré les résultats

C’était super génial de voir à quel point il est bon de prendre soin de ses relations, et que quand on a vu le juste de degré, ça marche. Quand on est dans un conflit, c’est un peu compliqué de trouver ce juste degré. Alors que si on prend le temps de faire cet exercice de recul en imaginant un jeu de rôle, là on peut avoir une approche d’amélioration.

J’espère que c’est un bon truc qui va vous aider si vous êtes dans le cas. Testez et donnez vos impressions, comment ça s’est passé si vous l’avez appliqué. C’est en tout cas assez marrant de voir les résultats qu’on peut avoir, en imaginant la personne sous une autre forme.

Merci pour votre écoute et à bientôt pour un prochain podcast.

  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Comments

  • Amé dit :

    Bon article et très bonne astuce ! Reste plus qu’à acquérir la maturité pour commencer à penser comme ça 🙂

    • Serena Carniel dit :

      Coucou merci ! L’imagination ça aide, sans se prendre la tête 🙂 et puis parfois, on a juste pas trop le choix 😀

Donnez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.