Apprécier ses défauts en tant que compétences

By 7 août 2017S'épanouir
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

defautsY-a-t-il vraiment une différence entre les défauts et les qualités? Voici une petite anecdote qui peut mener à la réflexion. Ma mère m’a raconté une de ses astuces pour faire sensation lors d’un entretien d’embauche. Je vous rassure, je ne vous transmettrai pas tout ce qu’elle me raconte dans ce blog mais là, l’histoire colle bien.

La responsable RH se tient en face d’elle et lui demande ses qualités et ses défauts. A la question « Quelles sont vos qualités ? », elle répond « Je suis précise, curieuse, je fournis beaucoup de travail, j’aime la structure ».

« Et quels sont vos défauts ? »

« Ce sont les mêmes ».

En utilisant les mêmes compétences pour les deux questions, le contenu de ses réponses était identique mais sous un point de vue différent. Autant ces réponses sont bien perçues pour expliquer des qualités, autant elles peuvent être imaginées comme de “vilains” défauts. Par exemple, la qualité « être précis » peut dans certains cas tourner au calvaire (voir illustration ci-dessous).

En examinant le sujet, une phrase m’a semblé importante, la voici :

Le défaut est une compétence naturelle utilisée dans un contexte inadapté” (Françoise Kourilsky).

Il est une compétence naturelle, parce que nous ne procurons pas d’effort pour l’entretenir, le faire vivre. Je suis curieuse de nature, j’aime poser 10000 questions au point de ne plus voir le temps passer.

Dans cette définition, cette compétence naturelle devient un défaut lorsque le contexte ne s’y prête pas. Etre curieuse c’est bien, mais pas en plein incendie avec des pompiers qui sont fort occupés. Ou toute autre situation dérangeante, je vous laisse libre cours à votre imagination.

Tout comme il faut trouver et honorer “sa bonne place” dans notre quotidien, notre vie, il faut trouver la bonne place pour nos défauts. Vous êtes gourmande? Peut-être que vous trouverez votre place professionnelle dans l’Horeca? Vous parlez trop? Faites du théâtre!

Donc, si vous êtes persuadé que vous avez un défaut, le prendre dans l’autre sens vous aidera peut être à l’apprivoiser. Et si c’était le contexte qu’il fallait changer? Voici quelques exemples, vous vous reconnaîtrez peut-être dans l’un d’entre eux :

Le défaut “je m’habille mal” :

compténce

On vous a déjà dit que votre style était moche? vos chaussures? Et vous l’avez cru? Vraiment? Détrompez-vous! Vous n’êtes peut être juste pas au bon endroit pour les mettre. Dans un autre pays, un autre groupe (une autre tribu ^^), une autre date, vous avez de très belles chaussures. C’est le cas de Wonder Woman qui, sur son île des Amazones, était très fashion, elle se fondait bien avec les autres et le paysage. Une fois arrivée en 1918, il y a eu un couac avec sa tenue.

Le défaut : “je suis méticuleuse” :

“Tu es maniaque, obsessionnelle, méticuleuse”, bref insupportable. Le détective Monk (de la série “Monk”) fait preuve d’une précision redoutable, il remarque n’importe quel détail, ce qui fait de lui le meilleur détective de San Francisco. Il résout énormément d’affaires graves et est respecté pour cela. Il a trouvé la bonne place où loger son soi-disant “défaut”.

Le défaut : “je suis inadaptée”:

Janis Joplin, classée 46e sur la liste des 100 plus grands artistes du magazine Rolling Stone, a été initialement lynchée (comme beaucoup d’artistes d’ailleurs). Surnommée le monstre (freak), l’effrayante (creep), “le garçon le plus laid”, “cochon”,  cette femme est devenue par après, une des plus grande chanteuse de rock. Je vous parle d’elle parce que je l’adore. Elle a peut-être été traitée de “cochon” par des ignares, mais en live sur la scène, elle devient un put*** de lion!!

Le défaut “je suis têtue”:

Sérieusement, vous regrettez d’être têtue? Est-ce que vous pouvez me citer UNE SEULE grande personne de notre monde, qui ne l’était pas? Comment elle se serait prise pour faire bouger les choses? Les personnes têtues vérifient, appliquent et regroupent. Bien sûr, il faut savoir doser, savoir être ouvert et savoir écouter. Mélanger cela à “être têtue” et vous obtenez de belles surprises. Gandhi a combattu pour une Inde indépendante et unie de 1915 à 1947 de façon non-violente (jeûnes, marches, discours, protestations non-violentes, boycotts,…).

Les défauts “je suis rigide, perfectionniste”:

J’ai envie de terminer sur un très beau cas particulier. Lise Bourbeau, auteure du livre “Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même“, avec 4,5 millions d’exemplaires vendus. Elle aide des millions de personnes (dont moi-même) à travers ses livres qui traitent de nos blessures émotionnelles. Selon différents critères, elle pointe directement nos “défauts” inconscients. Elle fait ensuite le lien entre le défaut et la blessure émotionnelle liée. Elle propose des solutions afin de trouver notre meilleur “moi” en travaillant sur nos douleurs profondes. Lors d’une interview elle dit que tout ce travail permet de soigner sa propre blessure, ses propres défauts en tant que “rigide, perfectionniste” liés à la blessure d’injustice. Elle aura non seulement utiliser ses défauts comme point de départ de son succès, mais en plus, les défauts de tout le monde.

Partagez l’article pour le faire circuuuler 🙂

  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Comments

  • Bonjour

    Article très intéressant.

    A un(e) RH qui me posait la question, je lui répondais : je n’ai pas de défaut, je n’ai que des axes d’améliorations.

    Je suis tout à fait d’accord avec toi : les qualités, mal utilisées, deviennent des défauts.
    Et le reste des compétences sont en cours d’amélioration !

    Au plaisr
    Evan

    • Serena Carniel dit :

      Bonjour Evan, haha dire ça à la RH avec un petit sourire, ça a du bien passer.
      À bientot,
      Serena

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.